• Accueil
  • > Recherche : gateau au chocolat

Fini ton gâteau, ça rend aimable

6042008

Etudiante, j’ai vécu mon expérience auberge espagnole à Londres. Ah Londres… son programme Erasmus, ma copine Catherine, ses pubs, le supermarché Sainsburry’s, mon job chez Starbuck’s et les carrot cakes ! J’ai voulu retrouver le goût de cette belle période de ma vie en réalisant ces petits gâteaux à la carotte.

A propos de gâteaux aux légumes, la recette du gâteau au chocolat et courgettes de la bloggeuse Clotilde Dusoulier (Chocolat & Zucchini) m’intrigue assez… En attendant de tester la courgette, cliquer ici pour voir ma recette du carrot cake.

carrot cake
goûté et approuvé par Nacim, roi de la cuisine expérimentale




bavarois framboises-chocolat

30032008

bavarois framboises-chocolatArmez-vous de patience, la préparation de ce bavarois est assez longue ! Je vous recommande de le préparer la veille et de le laisser reposer une nuit au frigo pour qu’il prenne bien.

 

Préparation : 1 h
Cuisson : 10 min

 

 

- ingrédients -

pour 8 parts

génoise au chocolat :
> 50g de chocolat
> 50g de beurre
> 45g de farine
> 60g de sucre
> 1 oeuf
> le jus d’1 orange (facultatif)
> 1 petite CS de rhum
(facultatif)

pour le bavarois :
> 500g de framboises

> 150g de sucre

> le jus d’1 citron
> 6 feuilles de gélatine
> 35 cl de crème liquide très froide

Pour le nappage :
> 100 g de coulis de fruits rouges
> 2 feuilles de gélatine

Pour la déco :
> 4 macarons framboise
> 4 macarons chocolat

Génoise au chocolat

  1. Préchauffer le four à 200°C (thermostat 6-7).
  2. Faire fondre le beurre avec le chocolat.
  3. Mélanger énergiquement l’oeuf et le sucre et ajoutez-y le chocolat/beurre fondu.
  4. Ajouter progressivement la farine en remuant avec un fouet pour ne pas faire de grumeaux.
  5. Verser le mélange dans un moule à manqué et enfourner 10 minutes.
  6. Laisser refroidir le gâteau et imbiber avec le jus d’orange au rhum.


Bavarois framboises

  1. Ramollir les 6 feuilles de gélatine dans un bol d’eau froide.
  2. Mixer les framboises avec le jus de citron et ajouter les 200 g de sucre.
  3. Dans une casserole, faites chauffer ce mélange à feu doux sur feu doux avec les feuilles de gélatine préalablement essorées.
    Remuer jusqu’à ce qu’elles fondent, puis laisser refroidir complètement.
  4. Monter la crème en chantilly (plus elle sera froide, mieux elle montera).
  5. Mélanger délicatement la crème chantilly avec la mixture framboises.
  6. Verser sur le gâteau au chocolat et mettre au réfrigérateur toute une nuit.

Nappage

  1. Le lendemain, préparer le nappage: faire ramollir 2 feuilles de gélatine dans de l’eau
  2. Chauffer le coulis dans une casserole avec les feuilles de gélatine essorées.
    Laisser tiédir mais pas complètement refroidir sous peine de ne plus pouvoir l’étaler.
  3. Napper sur le bavarois puis remettre au réfrigérateur.
  4. Vous pouvez décorer le bavarois avec des macarons sur les côtés.

Le résultat est surprenant. La preuve en image (pas toujours très nettes) :

bavarois framboises-chocolat

bavarois framboises-chocolat




mi-chou, mi-chalak

11022008

Christophe MichalakChristophe Michalak est jeune, souriant, plutôt joli garçon, ne pose pas (encore) nu dans les calendriers et pâtisse de la mort qui tue.

Pour toutes ces raisons, j’ai acheté son bouquin « C’est du gâteau », dans l’espoir de reproduire quelques unes de ses merveilleuses pâtisseries proposées au Plaza Athénée, célèbre hôtel où il officie*. Finalement, ça n’a pas été de la tarte (elle est facile) !

* (je n’ai pas encore eu l’honneur d’y aller, mais il parait que « ça vous change une femme » – à bon entendeur…)

 

J’ai lu et relu un nombre incalculable de fois son bouquin, au lever, au coucher, aux toilettes, à l’envers, à l’endroit… Tout à l’air indécemment bon,  je gargouille à la simple vue des photos. Après mûre réflexion, j’arrête mon choix sur la mousse choco-caramel, dont le niveau de difficulté a l’air accessible.

Même si Cricri d’amûr y va de son petit conseil à chaque recette, il faut reconnaître que la plupart des recettes ont l’air assez compliquées à réaliser. N’est pas pâtissier qui veut !

La recette de la mousse au chocolat de M’sieur Michalak diffère celle que j’ai l’habitude de préparer, puisqu’il utilise de la crème montée en chantilly au lieu de blancs en neige. J’avais un peu peur que cela plombe la mousse, mais j’avais tort (ça m’arrive) : la mousse est aérienne et bien mousseuse.

Deuxième appréhension : l’inclinaison de la crème caramel au fond des verrines. Cette fois-ci, j’ai eu raison de m’inquiéter, puisque j’ai réussi à renverser une des coupes au fond de mon congélateur. Ce mini incident a vite été oublié au vue du résultat. Mes mousses choco-caramel sont aussi belles que bonnes !

Aaaaaah, je suis fière, je crâne, je fanfaronne, je frime, je m’la pète ! C’est si bon parfois…

mousse choco-caramel by C. Michalak

> voir la recette de la mousse choco-caramel




la mousse choco-caramel de Christophe Michalak

10022008

Cette recette est tirée du livre C’est du gâteau de Christophe Michalak, le chef pâtissier du Plaza Athénée, pas le rugbyman imberbe des calendriers.
Sa recette de la mousse au chocolat diffère de celle que j’ai l’habitude de faire, car il n’utilise pas de blancs d’oeufs mais d’une crème chantilly. J’avais un peu peur que la mousse ne soit pas assez aérienne, mais le résultat est surprenant : le goût du chocolat est très présent et la texture bien mousseuse.Mister Michalak assure en plus que la mousse sans blancs montés se conserve beaucoup mieux. Une raison supplémentaire pour essayer cette recette ultra-gourmande.

J’ai voulu présenter la mousse choco-caramel de la même façon que dans le livre, avec la couche de caramel inclinée au fond du verre. Le résultat est concluant, comme vous pouvez le voir sur la photo :

mousse choco-caramel by C.Michalak

- Ingrédients –

Pour la mousse au chocolat
> 25 cl de lait demi-écrémé
> 200g de chocolat noir (70%)
> 50g de chocolat au lait (40%)
> 2 jaunes d’oeufs
> 30g de beurre
> 20 cl de crème liquide (35% MG)
Pour la crème au caramel
> 80g de sucre semoule
> 30 cl de crème liquide
> 1 feuille de gélatine
> 1/2 gousse de vanille


Préparation de la mousse au chocolat

  1. Mettre la crème liquide au congélateur pour qu’elle soit bien froide.
    Plus la crème est froide, mieux elle montera en chantilly.
  2. Faire bouillir le lait dans une casserole
  3. Verser le lait bouilli sur les 2 chocolats hachés.
    Remuer au fouet jusqu’à ce que le méange soit lisse et brillant
  4. Ajouter les jaunes d’oeufs et mélanger.
  5. Ajouter le beurre en petits cube et mixer.
  6. Monter la crème en chantilly et l’ajouter délicatement à l’appareil au chocolat.
  7. Réserver au moins 2 heures au réfrigérateur.

Préparation de la crème caramel

  1. Mélanger le sucre avec 2cl d’eau et cuire jusqu’à ce que cela caramélise.
  2. Faire bouillir la crème avec la vanille grattée et la verser en plusieurs fois sr le caramel.
  3. Porter le mélange à ébullition pendant 2 minutes.
  4. Ajouter la feuille de gélatine préalablement ramollie dans l’eau.
  5. Mixer
  6. Verser dans les coupes en les inclinant légèrement et réserver 1 heure au congélateur

Finition

  1. Quand le caramel est froid, ajouter la mousse au chocolat dans les coupes et réserver 1 heure au régrigérateur.
  2. Au moment de servir, vous pouvez saupoudrer vos coupes de céréales type Cruesli

 

Ce dessert est vraiment très bon ! La mousse est aérienne et le caramel onctueux.




Macaron haute couture

31122007

Après une semaine idyllique aux Maldives, le retour à Paris a été un peu rude… ça mérite une petit remontant riche en glucose…
Samedi après-midi donc, direction la boutique de M. Pierre Hermé à Saint-Germain des Prés pour déguster quelques uns de ses macarons à tomber et découvrir les nouveautés de la saison : macarons au vinaigre balsamique ou à la truffe.

macarons Pierre Hermé

La pluie battante et la longue queue devant la boutique n’a pas entamé notre enthousiasme à l’idée de déguster le Saint-Macaron. Nous piaillions d’impatience en consultant le petit guide des macarons et en nous délectant de chocolats caramel-beurre salé et fruit de la passion gracieusement proposés par une hôtesse dans la file d’attente.
Et puis enfin, nous avons atteint les présentoirs de la boutique. Là, des gâteaux partout, on ne sait où donner de la tête. Oh, regarde les millefeuilles, ils ont l’air délicieux ! Ouah, les gâteaux verts, ils sont à quoi ? Dacquoise ?… c’est quoi la dacquoise, c’est comme la génoise ?…
Et au bout du comptoir, les petits ronds de toutes les couleurs, verts, roses, dégradés, saupoudrés, nacrés… Ils sont là, minitieusement alignés, appétisants, intriguants. Les fameux macarons de Pierre Hermé !

pâtisseries pierre Hermé

Le choix a été difficile, compte tenu des prix exhorbitants, et nous sommes finalement sorties avec un assortiment de 13 pièces (22€) et 2 macarons de la dernière collection au vinaigre balsamique (8€ le macaron !!).
Vite, trouvons un café pour les déguster avec un bon thé.

macarons Pierre Hermé Verdict : Craquants et moelleux à la fois, chacun des parfums est parfaitement exhalté.

Le macaron fruit de la passion / chocolat au lait a eu notre préférence : le goût acidulé du fruit exotique se marie parfaitement avec la douceur du chocolat au lait. Une explosion en bouche !
Le chocolat noir/caramel beurre salé délicieux également !
Original, le macaron à la truffe blanche : un goût très puissant. J’utilise parfois de l’huile de truffe blanche dans mes plats de pâtes et j’ai retrouvé ce goût si particulier.
Nous n’avons pas été déçues par le macaron au vinaigre balsamique (25 ans d’âge!) , dont nous avions entendu beaucoup de bien. Le goût aigre du vinaigre n’est pas du tout présent. Il est acidulé, sucré… Etonnant !

Vivement la prochaine visite chez Pierrot !

Visite chez Pierre Hermé
Album : Visite chez Pierre Hermé
Macarons en folie
5 images
Voir l'album



gâteau mousseux chocolat-Baileys

16122007

Voici une recette publiée dans le supplément chocolat de Elle à table.

Ce gâteau est assez riche et le servir en dessert d’un repas copieux n’est pas forcément une bonne idée ! Il s’accompagne très bien d’une crème anglaise.

gateau chocolat-Baileys
- ingrédient -
pour le gâteau :

  • 6 oeufs
  • 80g de sucre glace
  • 25g de cacao en poudre
  • 2 CS de Maïzena
  • 150g de chocolat 70%

pour la crème chocolat-Baileys :

  • 50 cl de crème fraîche épaisse
  • 400g de chocolat 70%
  • 180 ml de Baileys
  • 2 feuilles de gélatine (facultatif)

J’ai utilisé un cercle de pâtisserie  de 20cm de diamètre et un moule de 25 cm de diamètre.

Gâteau mousseux au chocolat :

  1. Préchauffer votre fourà 180° (th.6).
    Tapisser le fond et les bord d’un moule de 25 cm de diamètre de papier sulfurisé
  2. Faire fondre doucement les 150g de chocolat au bain-marie.
  3. Pendant ce temps, battre les jaunes d’oeuf avec le sucre jusqu’à obtention d’un mélange mousseux. Incorporer le cacao en poudre avec la Maïzena, puis le chocolat fondu. Ajouter 1 CS d’eau.
  4. Battre les blancs en neige et les incorporer délicatement en deux fois.
    Etaler la préparation dans le moule et faire cuire 15 minutes à four moyen.
  5. Démouler sur une plaque tapissée de papier sulfurisée. Couvrir de papier sulfurisé et laisser refroidir.
  6. Enfoncer le cercle à pâtisserie dans le gâteau et retirer tout ce qui dépasse.

Crème chocolat-Baileys :

  1. Mélanger la crème fraîche et les 400g de chocolat et faire fondre doucement au bain-marie en remuant. J’ai ajouté 2 feuilles de gélatine (préalablement ramollies à l’eau froide) pour m’assurer de la tenue de la crème.
    Transvaser dans un saladier et réfrigérer
  2. Quand la crème est froide, ajouter le Baileys et battre la préparation jusqu’à ce qu’elle prenne un couleur plus pâle
  3. Verser l’appareil dans le cercle à pâtisserie, sur la couche de gâteau.
    Réserver au moins 3 heures au réfrigérateur, jusquà ce que le mélange soit ferme.
  4. Démouler (opération délicate !) et saupoudrer de cacao en poudre au moment de servir.

 




petit Noël entre amis

16122007

Hier soir, nous avons pré-fêté Noël avec nos amis et j’avais pour mission de réaliser un gâteau. J’ai trouvé dans le dernier Elle à Table un supplément « chocolat » et la recette du gâteau mousseux chocolat-Baileys. Sur la photo, ça avait l’air délicieux !

Soirée très sympa. Après les amuse-gueule d’Hermance, les verrines de Julie, le foie gras de Rachel, le poulet aux gambas de Sophie et les 15l de champagne, difficile de trouver de la place pour mon gâteau, pas vraiment light ! Pour avoir un avis plus objectif sur ce gâteau, j’en ai (re)pris une part pour mon goûter du dimanche. Verdict : délicieux accompagné de crème anglaise !

> voir la recette

gateau chocolat-Baileys




Käsekuchen (gâteau au fromage)

1122007

Je me rappelle avec délectation de goûters dans des salons de thé en Allemagne… Je bavais devant les énormes parts de d’Apfelstrudel, de Käsekuchen de toute sorte (nature, à la cerise, à la cannelle..). Ces souvenirs sont remontés à la surface, j’ai donc décidé de préparer mon premier Käsekuchen !

Je suis partie d’une recette trouvée sur internet, que j’ai un peu accomodée à ma façon.
Comme je venais d’investir dans un cercle à pâtisserie, j’ai tenté de le réaliser avec… Et voici le résultat :

Käsekuchen
mon premier Käsekuchen

- ingrédients -

> 200g de biscuits Thé de LU
> 100g de beurre
> 600g de fromage blanc (j’ai fait un mélange de faisselle égouttée et de fromage blanc Joker)
> 2CS de crème fraîche
> 3 jaunes d’oeufs
> 4 blancs d’oeufs
> 100g de sucre
> 1 citron non traité

  1. Réduire les biscuits en miette et malaxer avec les 100g de beurre. Ne pas hésiter à y aller avec les doigts !
  2. Etaler la préparation au fond du moule. J’ai utilisé un cercle à pâtisserie que j’ai posé sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.
    Laisser cuire 10 minutes au four th.7
  3. Pendant ce temps, mélanger le fromage blanc, la crème fraiche, le sucre et les jaunes d’oeuf. Ajouter le jus d’1/2 citron. La recette sur laquelle je me basais préconise également d’ajouter le zeste du citron. Je ne l’ai pas fait… Bien mélanger jusqu’à obtention d’une pâte lisse.
  4. Monter les blancs en neige et incorporer délicatement au mélange.
  5. Mettre la préparation sur le biscuit et laisser au four pendant 30 à 40 minutes, à four moyen (th.5).

KäsekuchenNous l’avons dégusté en famille et je crois que ce dessert a bien plu. Ca change des sacro-saints gâteaux au chocolat et autres tiramisus… même si j’adore ça !

Un petit bémol cependant, j’ai trouvé la couche de biscuits un peu trop épaisse. La prochaine fois, j’en mettrai un peu moins.




INDEX

16112007

alphabetCette rubrique répertorie toutes les recettes publiées sur ce blog.

Elles sont classées par ordre alphabétique.
Toutes les lettres ne sont pas encore disponibles, mais ça viendra avec le temps…
Pour accéder à la recette, cliquez sur le nom du dessert tout simplement !
Je demande un…

 

- B -

- C -

- F -

- G -

- K -

- L -

- M -

- P -

- R -

- S -

- T -




CHOColat

14112007

chocolatPour les fondus, voici quelques recettes fortes en chocolat !







Recettes |
コスメ &#... |
Blog de Choupi et Choupinet |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | cucina popolare
| sophiedelonges
| Mélou popote : La gastonomi...